La pose d'une panne muralière - Le guide de construction des PERGOLAS et TONNELLES

La pose d’une panne muralière

Bruno Caillard

Pour une pergola adossée, il y a la possibilité de réduire le nombre de poteaux. On utilise alors la technique de la panne muralière. Comment calculer la section de la panne, la section et la quantité des tiges filetées ?

La charge que va supporter une panne muralière pour une pergola dépend généralement des sections des chevrons, des lattes et de sa couverture.
On parle d’une charge de 25 daN/m² pour une simple pergola qui peut atteindre les 500 daN/m² avec une couverture et une surcharge neige.

Vue panne muralière
  • 1 : Panne muralière fixée à la façade,
  • 2 : Façade de support,
  • 3 : Panne simple de devant.

D’une manière générale, une panne muralière est fixée sur une façade d’un bâtiment, le matériau support peut être :

  • un matériau plein : brique en terre cuite pleine, parpaing plein, maçonnerie de moellon, ossature bois,
  • un matériau creux : brique en terre cuite creuse, parpaing creux.



L’article sur la pose d’une muralière vous donne les étapes générales pour réussir à fixer une panne muralière convenablement. Ensuite, un projet de pergola non recouverte conditionne une protection adaptée de la muralière pour éviter tout désagrément à court ou à moyen terme. Pour cela, voir cet article sur la protection de la muralière.

Les types de fixations dépendent du matériau support :

support en matériau plein

  • fixation par tige filetée ou tire-fond + scellement chimique,
  • fixation par cheville métallique pour fixation lourde,
  • fixation par vis HECO MULTI-MONTI,
  • fixation par vissage ou utilisation de tire-fonds sur une ossature bois.

Pour voir comment fixer une panne muralière sur du matériau plein avec l’une des techniques de fixation ci-dessus, consultez cet article.

support en matériau creux

  • fixation par tige filetée ou tire-fond + scellement chimique + tamis pour matériau creux.

Cette technique semble être difficile. De plus, elle nécessite une grande précaution d’emploi car il faut parfaitement connaître le matériau support pour pouvoir sceller convenablement le tamis. Pour voir comment s’y prendre, consultez cet article.

Enfin, le choix de la section et de la quantité des tiges filetées doit être réalisé d’une façon très rigoureuse, de ceci dépendra la rigidité et la stabilité de l’ouvrage. La charge admissible de chaque accessoire doit être supérieure à la charge réelle qu’il va supporter dans l’ouvrage.

Etant donné que l’on trouve une multitude de marques d’accessoires de fixations, il est toujours recommandé de consulter le fournisseur avant l’achat de chaque accessoire de fixation. Notons aussi que cette charge va être totalement reprise par le mur support. Alors, il est indispensable de connaître la capacité portante du matériau de la façade.

Tirefonds ( zingués ou INOX)
Tiges filetées
Les résines de scellement chimique
Les résines de scellement chimique
HECO MULTI-MONTI à tête hexagonale
Tamis polypropylène SH