Les brumisateurs - Le guide de construction des PERGOLAS et TONNELLES

Les brumisateurs Comment rafraichir l’atmosphère

Bruno Caillard

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un espace de nature extérieur attenant à votre résidence. L’été, vous souhaitez rafraîchir l’ambiance de votre pergola de manière régulière et automatisée.

La solution la plus efficace est le brumisateur.

Brumisation sous pergola

On définit ainsi ce système évocateur d’ambiance londonienne :
Un système de pompe à pression qui expulse de l’eau au travers de buses, le plus silencieusement possible, pour former, en effet, un brouillard léger et fin.

Ces invisibles gouttelettes d’eau se mélangent avec l’air ambiant pour former un rideau d’humidité rafraîchissant et humidifiant, sans réellement mouiller les éléments environnants.

Ce système qui abaisse la température de votre jardin, permet d’associer d’autres fonctions.

Il est possible d’opter pour des pompes munies de doseurs intégrés, qui permettent de diffuser une quantité précise de parfum, de fluides nourrissants ou encore d’insecticides sur la flore de votre espace vert.

La brumisation est aussi la solution du maintien du niveau d’hygrométrie de votre serre. Le brumisateur se révèle très utile pour créer les conditions propices à un élevage précis. Le système est aussi très efficace concernant l’abattage de poussière d’un environnement donné.

Le brumisateur se révèle donc à la fois vecteur de rafraîchissement, de désodorisation et de désinfection.

Cela permet des applications dans de nombreux domaines : l’agroalimentaire pour la conservation des fruits et des légumes, l’industrie pour débarrasser les pièces emplies de machines des particules de poussières accumulées dans l’air nuisant au fonctionnement des appareils, le domaine privé avec un confort accru du jardin via une climatisation efficace.

Les différents systèmes de brumisateurs

Buse de brumisation

Le marché des brumisateurs est en plein essor. Les nouvelles technologies s’y associent pour proposer des systèmes techniques toujours plus efficaces, précis et silencieux.

Le système le plus usité est celui nommé « mise sous pression ».
Via des buses qui équipent des tuyaux de diffusion reliés à un groupe haute pression dégageant un minimum de 60 bars de puissance, on expulse de fines particules d’eau dans l’air ambiant. Il existe des systèmes de différentes puissances de pression pour obtenir une température plus basse ou une diffusion de produits plus intense.



Il existe également un système dit « à filtration de sédiments ». Un très fin filtre à cartouche équipe la pompe, elle-même reliée au réseau d’eau de votre ville. Cela permet de filtrer les particules de calcaire présentent dans l’eau pour préserver la longévité de la buse et du matériel de diffusion à pression. Les particules sont éliminées dans le respect de l’environnement pour une pratique plus écologique de la brumisation.

On trouve également sur le marché des systèmes comprenant des conduites de diffusion totalement en acier inoxydable, fixations comprises.
Ceci pour diminuer encore le risque de corrosion lors d’une utilisation très régulière à pleine puissance. Les conduites standards en nylon permettent néanmoins une excellente étanchéité tout comme les raccords en PVC prévus pour les tuyaux souples à haute pression.

Certains systèmes destinés à des lieux précis font appels à des buses équipées d’un système de ventilation associé, pour ajouter la fonction de ventilateur à votre brumisateur. Ces systèmes sont alors équipés d’une jauge de pression d’eau, d’une télécommande et d’une centrale de réglage de l’hygrométrie et de la température.

On trouve également des brumisateurs équipés de systèmes anti-gouttes.
Un bouchon spécifique empêche les gouttes de venir s’accumuler dans la buse lorsque le brumisateur est à l’arrêt. Lors de la mise en marche de l’appareil, le bouchon bascule pour libérer le passage de l’eau. Il s’agit parfois d’un outil perfectionné nommé électrovanne qui actionne ce bouchon par une décharge de pression.

Certains accessoires peuvent être ajoutés pour répondre à des besoins spécifiques,
comme des filtres à particules plus fin encore ou des filtres à UV.

Le marché permet aussi l’acquisition de brumisateurs à ultrasons.
Ces appareils sont équipés d’une membrane vibrante. Cette dernière réagit à une certaine fréquence de vibration. Le niveau minimum de vibration recuis est de 1,65 MHz. L’eau qui passe sur la membrane vibrante est transformée en une fumée blanche épaisse et humidifiante. Un réservoir est placé sous l’appareil, pour servir de support à ce dernier et le maintenir au dessus de la surface de l’eau.

Avantages et inconvénients des brumisateurs

Kit dédié à une terrasse

Les brumisateurs permettent d’obtenir un niveau précis de température et d’hygrométrie.

Les systèmes existants permettent une utilisation intensive dans le respect de l’environnement.

Ils permettent de renforcer le confort d’un espace et l’entretien de la flore.

L’installation des brumisateurs et très simple à réaliser. Il faut suivre les indications précises de la notice, ajouter des piles aux télécommandes et veiller au niveau d’eau du bac pour l’appareil à ultrasons.

Les brumisateurs sont cependant assez consommateur d’électricité.
Leur consommation en eau est également à considéré, au regard de l’utilité de l’appareil.

Le système à ultrasons se révèle plus consommateur d’eau.
Le système à haute pression accroît votre facture d’électricité lors d’un usage permanent. Pensez à couper le système pour réduire cet effet.

On évitera aussi l’utilisation dans un endroit trop confiné, ce qui favorise les moisissures.

Les principaux constructeurs du marché

Parmi les principaux constructeurs de brumisateurs on notera la société Climtext, le constructeur Brumext ou la société Cimbat qui sont très pointus dans le domaine.

Les tarifs des brumisateurs

Les tarifs dépendent de la taille du lieu à rafraîchir. La gamme de tarif est donc assez hétéroclite. Les brumisateurs à ultrasons entrée de gamme coûtent 1500 €. Les tarifs grimpent ensuite selon leurs puissances.

Les prix des brumisateurs à haute pression dépendent du nombre de buses de diffusion souhaitée et de la puissance de pression des appareils. On peut déterminer une fourchette de prix approximative allant de 60 € à 800 €, en fonction des accessoires associés.