Le textile tendu - Le guide de construction des PERGOLAS et TONNELLES

Le textile tendu

Bruno Caillard

La traditionnelle canisse est remplacée par une toile. Quels sont les textiles utilisables ?

L’accrochage

Oeillet sur biais

Pour tendre votre toile sur votre pergola, vous n’avez guère d’autre choix que d’utiliser des sandows, sorte d’élastiques très résistants. Les sandows passent dans des œillets sertis sur le bord et au travers de la toile, c’est-à-dire dans l’ourlet, et sont attachés à la structure parfois, on coud une pièce supplémentaire, soit un biais sur toute la longueur, soit un raccord ponctuelle, pour renforcer la toile au niveau de chaque œillet.

Les sandows sont en périphérie de la toile. On peut ajouter des attaches aux centres de la toile pour éviter qu’elle ne flotte dans le vent.

Il est préférable de prévoir des clips d’accrochage sur la structure. D’une part pour éviter d’abîmer la structure à cause de la friction. D’autre part, pour faciliter le démontage de la toile. Cependant, on peut aussi passer les sandows en enroulant autour de la structure. C’est une solution simple mais qui n’autorise pas un démontage rapide. Or il est préférable de rentrer la toile pendant l’hiver. A méditer.

Clip d’accrochage fixé dans une solive en bois
Les points d’accrochage sont soudés sur la poutrelle en fer forgé
Le sandow s’enroule simplement autour de la structure

Un des avantages de la fixation par sandow est qu’elle limite les contraintes mécaniques du vent sur la toile. En effet, une partie de l’énergie du vent est absorbée par les sandows. Les sandows permettent d’absorber les variations dimensionnelles dues à l’humidité et à la chaleur.

La fixation de la bache est completée par des rubans attachés aux solives
Les sandows sont enroulés autour des poteaux
Plan d’attache de la bache

Le choix de la toile

Les critères de choix sont multiples :

  • solidité mécanique,
  • résistance aux UV et notamment tenu de la teinte,
  • résistance à l’humidité (champignons),
  • durabilité dans le temps,
  • prix,
  • disponibilité.

Le coton

Toile de coton

Ce textile était utilisé traditionnellement dans les toiles de store. C’est un matériau naturel issu de matière végétale, contrairement à toutes les autres toiles qui sont produites à partir de pétrole. C’est un textile économique que l’on trouve partout.

Il y a quelques années, les toiles de coton pour l’extérieur étaient traitées au mercure et autres cocktails d’oxydes métalliques. Ces toiles pouvaient durer une dizaine d’années. Maintenant, ces produits sont rigoureusement interdits et la durée de vie d’une toile coton en extérieur dépasse rarement 3 ans. En effet, les fibres du coton sont sensibles aux champignons qui ne manquent pas de se développer si la toile ne sèche pas assez rapidement.

Il est possible de traiter la toile avec un imperméabilisant afin de limiter la venue de


champignons (cliquez ici pour savoir comment). Mais le traitement est à renouveler tous les 2 ans.

Le coton est plus épais et plus lourd que les autres toiles. Mais cela ne pose pas de problème avec une structure portante de pergola.

Si vous êtes dans une région pluvieuse et venteuse, au climat doux, la toile de coton est déconseillée.
Si la toile est rentrée pendant l’hiver et qu’elle peut être mise à l’abri pendant les intempéries, c’est jouable. Mais vous n’obtiendrez pas une durée de vie équivalente aux produits synthétique.

Le coton reste une solution économique et écologique pour les inconditionnels du naturel.

Prix du coupon : 5 à 10 € / m²

Le chanvre

Toile de chanvre

La toile de chanvre est cinq fois plus résistante que le coton. C’est un matériau bourré de qualités écologiques et offre un bilan carbone exceptionnel.

La toile de chanvre est capable d’absorber jusqu’à 95% des UV (à comparer au 30% du coton).

De par sa structure pas assez fine, la toile de chanvre n’est pas imperméable. Des recherches sont en cours pour combiner le chanvre avec du coton pour en améliorer ses qualités.

La toile de chanvre est très difficile à trouver. C’est un matériau onéreux. C’est donc


un matériau idéal pour des écologistes fortunés.

Ce matériau est prometteur et va se développer dans les années à venir.

Le lin


Toile de lin

Le lin est un matériau issu d’une plante végétale Linum usitatissimum lin textile ou lin fibre, qui après fabrication donne une étoffe écologique.

La toile de lin offre une bonne capacité d’isolant thermique tant en hiver qu’en été. Elle supporte bien l’humidité. Toutefois, l’étoffe en lin seul ne donne pas des textures agréables, c’est pourquoi, il est toujours nécessaire d’ajouter d’autres matériaux tels le polyester, le plastique. Il faut donc revoir l’aspect de l’ensemble.

Prix du coupon : 15 à 20 € / m²


Le polyester

Pergola avec toile polyester
Toile polyester voile d’ombrage

C’est une fibre synthétique très résistante mécaniquement. Mais elle est peu utilisée en extérieur car la toile est sensible aux UV qui dégradent rapidement sa résistance et qui décolorent la teinte.

C’est un matériau économique. Mais son usage en pergola ne sera envisagé que pour du court-terme, soit 2 à 4 ans. Et de fait, on la trouve sur des pergolas en kit bas-de-gamme.

Prix du coupon : 7 à 9 € / m²

Le coton-polyester

Toile coton-polyester

On colle un film polyester à une toile de coton ce qui en améliore l’imperméabilité et la résistance aux champignons.

Prix du coupon ; 5 à 11 € / m²

Le polypropylène

Toile en polypropylene

Le polypropylène est le plastique utilisé dans les bâches agricoles. Économique, c’est une toile micro aérée avec une bonne filtration des UV, mais qui résiste mal au frottement sous l’action des UV. Les coloris résistent mal aux rayons ultraviolets et son aspect reste très " plastique ".

Elle peut être utilisée pour les toiles d’ombrage pour lesquelles il n’y a pas de frottement.


Les toiles micro perforées

On voit à travers
Idéal en pergola contemporaine

La toile micro-perforées est apparue il y a une quinzaine d’années. Il s’agit d’un textile à base de fibres polyester, recouvert de PVC.

C’est avec l’acrylique, une des toiles les plus durables, résistante à l’humidité et aux UV.

C’est un matériau très technique qui est assemblé avec un outillage industriel par thermo-collage, soit avec une machine haute-fréquence. C’est donc un matériau inutilisable pour le bricoleur/couturier.

Le textile est légèrement ajouré ce qui permet à la toile de respirer tout en bloquant une bonne partie des rayons solaires. Cependant, on continue de voir au travers ce qui peut être intéressant dans certains cas.


L’acrylique

Toiles en acrylique colorées

La toile acrylique a la réputation d’être le nec-plus-ultra des toiles de store. Elle est insensible à l’humidité et la colorisation dans la masse permet aux fabricants d’offrir des garantie de 10 ans. Attention, il s’agit bien d’une garantie sur la tenue de la teinte et non sur la résistance mécanique.

La toile est très stable dimensionnellement à l’humidité. A la chaleur, le matériau se dilate de façon importante.

Si vous voulez faire votre toile de protection vous-même, sachez que l’acrylique est facile à travailler, il est léger, ne s’effiloche pas. Mais vous aurez tout de même besoin d’une machine à coudre puissante.

La toile acrylique n’a rien d’écologique, au contraire. Elle est fabriquée par l’industrie pétrochimique. Elle dégage des formaldéhydes. La molécule est rémanente dans l’environnement et n’est pas recyclable. L’incinération doit être faite selon un process très particulier car l’acrylique dégage du cyanure en se consumant. Il plane sur ce matériau un projet européen d’interdiction, du moins de limitation.

L’acrylique a une plus forte tendance que les autres matériaux à chauffer au rayonnement solaire, notamment les teintes sombres. La température au soleil est donc plus élevée sous la toile.

L’acrylique standard est perméable à l’eau. Il existe des versions enduites qui permet d’obtenir une excellente perméabilité.

Prix du coupon : 11 à 15 € / m²

Mon expérience personnelle avec l’acrylique :

J’avais réalisé un velum avec de la toile acrylique (voir Une pergola avec store accordéon fait maison), en comptant sur une durée de vie plus élevée. Les quatre premiers hivers, je dépliais et rentrais la toile au chaud et au sec. Malgré cela, cela n’a pas empêché la toile de se salir rapidement. L’atmosphère et les pluies sont chargées de particules. Elles s’accumulent au fur et à mesure. J’ai aussi constaté, mais plus tardivement, l’apparition de tâches verdâtres, probablement de la mousse. Toutes ses salissures ne partent pas au brossage/lavage. Elles sont incrustées dans la fibre. Aujourd’hui, malgré le fait que mes toiles sont fonctionnelles, je ne pense qu’à les supprimer.

Donc je considère aujourd’hui qu’une garantie de 10 ans est une illusion. La teinte reste mais cela n’empêche pas le toile de se salir. Au bout du compte, je me demande s’il n’est pas préférable de prendre un textile moins cher et plus écologique, quitte à le remplacer plus régulièrement.

Prix du coupon : 11 à 15 € / m²

La bâche PVC étanche

Il s’agit de bâches que l’on retrouve le plus souvent sur les chapiteaux, les tonnelles évènementielles, etc., Ces bâches sont très résistantes et surtout totalement imperméables. Mais leur aspect "bâche de camion" n’est pas tout à fait esthétiquement appropriée pur un usage en pergola résidentielle.

Coloris clairs ou foncés pour se protéger de la chaleur

Les coloris foncés absorbent plus de rayonnement que les coloris clairs. Ils sont donc plus chaud en surface. Mais le rayonnement transmis est plus faible, l’ombrage est plus important et donc le confort aussi. Cependant, les teintes soutenues ont une tendance à s’éclaircir. Et les fortes chaleurs accéléreront la dégradation des fibres.